Chirurgie : comment améliorer l’aspect de ses cicatrices ?

Qui dit chirurgie dit cicatrices, même temporaires et propres. Cependant, celles-ci sont appelées à s’estomper naturellement au fil du temps. Des coups de pouce sont toutefois possibles pour accélérer le processus.

Précautions postopératoires

A Lyon, la chirurgie mammaire

, la blépharoplastie, le lifting, la liposuccion ou la rhinoplastie sont des actes médicaux courants, qu’il s’agisse d’une chirurgie à visée esthétique ou réparatrice. L’opération accomplie et les pansements retirés, il convient d’adopter les bons gestes afin que la cicatrisation se fasse dans les meilleures conditions possibles.

Pour commencer, n’exposez pas votre cicatrice au soleil dans les mois qui suivent l’opération. Si l’intervention a concerné votre visage, optez pour un écran total et usez de toutes les astuces pour vous protéger du soleil (chapeau, casquette, etc.). Cela vous permettra d’éviter une pigmentation définitive de votre cicatrice. Après une rhinoplastie à Lyon par exemple, un kinésithérapeute pourra vous venir en aide pour masser votre nez. Sur prescription de votre médecin, vous pourrez aussi avoir recours à une crème pour favoriser la maturation cicatricielle.

A plus long terme

La nature étant bien faite, vos cicatrices s’estomperont naturellement au bout de quelque temps. Rouge vif au départ, elles deviendront roses un peu plus tard et finiront par prendre leur teinte définitive : le blanc. Certaines crèmes sont cependant connues pour leurs propriétés cicatrisantes et vous permettront d’accélérer quelque peu les choses. Venue du Maroc, l’huile d’argan, utilisée depuis des générations, est universellement reconnue pour ses vertus cicatrisantes. Elle ne doit pas être employée directement après l’opération, mais dans les mois qui suivent, lorsque la cicatrice a pris sa forme réelle.

Également connu pour ses feuilles riches en agents cicatrisants, l’olivier pourra exercer une influence positive sur votre cicatrice et en atténuer l’aspect. Les soins riches en vitamine E vous donneront aussi la possibilité d’agir sur vos cicatrices efficacement. Dans tous les cas, pensez à bien hydrater et masser les zones cicatricielles pour prévenir la sécheresse cutanée. Soyez par ailleurs vigilant quant à l’évolution de vos cicatrices : boursoufflées ou suintantes, elles peuvent être le signe d’une infection. Pour finir, sachez que si après plusieurs mois, l’aspect de votre cicatrice ne vous convient pas, vous pouvez demander une « reprise chirurgicale » qui en modifiera le relief.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *